Abbaye de Saint Martin de Boscherville

L'abbaye et ses jardins

*                               Abbaye Saint Georges

*                               Les jardins à la française

*                               Gnomons (cadrans solaires)

*                               Maquette de l'abbaye au XVIIème

*                               La boutique de l'abbaye

*                               Lexique

 

 

 

L'abbaye Saint Georges de Boscherville
Présentation générale de l’Abbaye (architecture)

Plus de 2000 ans d'histoire autour de la dernière en date des grandes abbayes romanes normandes

 

Découvrez l'abbaye
vue du ciel....

  Tout près de Rouen, au cœur d’un méandre de la Seine, à Saint-Martin de Boscherville, se dresse l’une des plus prestigieuses abbayes romanes de Haute-Normandie. Niché dans la vallée de la Seine, en bordure de la forêt de Roumare, Saint-Georges de Boscherville offre un but de visite et de promenade dans un site riche d’un passé bi-millénaire.

*       L’église abbatiale, dont la clarté fait ressortir la pureté, a été construite au XIIème siècle, et elle est restée dans un état de conservation remarquable.

*       Le domaine abbatial, dominé par l’imposante tour-lanterne s’étend sur sept hectares.

*       L'abbaye bénédictine fut construite au XIIème siècle sur un site où se succédèrent depuis le Ier siècle avant Jésus-Christ plusieurs édifices dédiés au culte païen puis au culte chrétien.

*       La salle capitulaire, de la fin du XIIème, présente un remarquable ensemble de statues-colonnes et de chapiteaux historiés.

*       Le bâtiment monastique édifié par les moines mauristes au XVIIème siècle, a conservé ses élégantes voutes de pierre.

 

L'église abbatiale, du plus pur style roman normand, frappe par l'harmonie de ses lignes, de ses proportions et sa grande luminosité. Curiosité et émotion accompagnent le visiteur jusque dans les jardins restaurés d'après des plans et documents d'archives du XVIIème siècle. De ces jardins, on découvre également une vue panoramique sur la vallée de la Seine et l'ensemble de l'abbaye. Le cloître de verdure complète l'abbaye d'une note originale.

Dans l’enceinte de l’abbaye fut édifié le logis des seigneurs qui la fondèrent. Il en subsiste la chapelle privée qui leur était réservée : la chapelle des Chambellans.

En 1998, les dernières grandes restaurations du domaine abbatial ont été achevées, et depuis, les jardins de l’abbaye ont été peu à peu reconstitués tels qu’ils étaient au XVIIème siècle. Les travaux ont été financés par le Ministère de la Culture et par le Département de la Seine-Maritime, propriétaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site